Bulles de Salon

Lorsqu’arrive l’heure de l’apéro, notamment aux beaux jours, la bulle s’impose tout naturellement sur les tables les plus élaborées. Inutile de sortir le champagne, il existe aujourd’hui pléthore de vins dits “pétillants naturels” hashtag pet-nat. J’en ai sélectionné trois incontournables. Enfin, quatre.

Exit les martini, gin et autres immondes ricards (même si certains pastis provençaux artisanaux valent vraiment le détour), place aux vins pétillants élaborés plus ou moins selon la méthode champenoise. Dès 8€ et ce jusqu’à 18€, les #petnats réalisés, notamment par des vignerons qui travaillent en bio/biodynamie (of course), sont plus que des délices, de véritables expériences œnologiques.

Les bienfaits des bulles. À peine installés autour du buffet, la bulle instaure de facto un esprit de fête au milieu des convives, une joie, un bonheur de se retrouver. L’effet est immédiat et extrêmement positif autour de la table. Idem d’ailleurs lorsqu’on est invité: offrir une bulle (souvent dotée de jolies étiquettes) fait de suite son effet (trouve-je).

Ancestrale, par Vincent Carême
Ancestrale, par Vincent Carême

Pet-nat + chenin = classique. Oui, les pet-nat élaborés dans la Vallée de la Loire sont aujourd’hui considérés comme des classiques, des incontournables même, chez les connoisseurs. Vouvray (catégorie mousseux) bénéficie certes d’une plus grande notoriété car plus commercial, plus *Grandes Surfaces*, en vérité. Mais en face, à Montlouis-sur-Loire, le village de Gaulois qui (se) bouge, la proportion de domaines en bio – voire en Naturel est impressionnante: Les Saumon, Kloekle, Chidaine, Delecheneau, Jousset, Weisskopf, Blot ou Chanson réalisent des choses absolument remarquables. Sans oublier le regretté Stéphane Cossais.

Le domaine qui monte. Confectionné à hauteur de 60% de la production totale dans un tout jeune domaine (1999) par Vincent Carême, l’Ancestrale en impose de suite par sa matière d’une grande envergure, d’un grain ciselé et d’une bulle grasse et légère. Beaucoup de vin en bouche, de la race, de l’authenticité.

Atmosphère, par Joseph Landron.
Atmosphère, par Joseph Landron.

Chanson, net. De l’autre côté du fleuve, il y a Ludovic Chanson. Dans la région, la météo a été rude, très rude ces dernières années. Et comme de nombreux vignerons, Ludo s’accroche à son outil et implore le ciel pour des jours plus cléments. Mais quand il entre de beaux raisins en cave, Ludo le dit lui-même: “il ne faut pas s’attendre à un film noir Danois du milieu des années 70 en dégustant mes vins”. Ce sur-diplômé parvient à extraire la quintessence de ses vignes et de ses raisins. En perpétuel équilibre, au risque de trébucher, les vins déclinent beaucoup d’esprit et de profondeur. Un peu comme le cinéma Suédois du milieu des années 80.

Gueule d’Atmosphère. Figure du Muscadet, s’il en est, tout le monde reconnaît Jo Landron à ses belles moustaches, son sourire malicieux et sa gueule de gamin dans la Guerre des Boutons. Si l’Amphibolite Nature (blanc sec) est sa star, Atmosphère (cépages folle et pinots noirs) n’en est pas moins bourrée de talent. Ce n’est pas une grande gueule à la Arletty ou comme certains mousseux de supermarchés qui se comportent comme des bières chaudes secouées. Elle envoie du lourd, mais en finesse et de façon progressive et énergique. La Bulle du Nord.

Perles du Mont Blanc, par Dominique Belluard
Perles du Mont Blanc, par Dominique Belluard

Des Perles venues d’un pays où il ne pleut pas. On finit par une rareté qu’il faut boire au moins une fois dans sa vie, ne serait-ce que pour tordre les idées préconçues sur la Haute-Savoie et ses mondeuses à raclette. Dominique Belluard, alias Bellu, réalise des prouesses à 450m d’altitude, sur des coteaux hyper accidentés, des éboulis calcaires, des sédiments de glacier et autres strates argilo-calcaires. Perle du Mont Blanc est confectionné avec le cépage gringet, élevé deux ans sur lattes. Le nez est un bonheur, plein de fruit, de fleurs et d’envies d’alpages et de montagne. Cristallin, frais et friand comme la neige.


Si la Loire l’emporte ici haut la main aujourd’hui, c’est parce que l’offre y est abondante et de très grande qualité, notamment grâce à ce cépage chenin qui y réalise des merveilles et des vignerons qui travaillent en bio ou biodynamie. Cependant, d’autres vignerons issus d’autres régions (comme on le verra encore sur ce blog) stimule l’offre, en témoigne cette Perle du Mont Blanc.

Advertisements